Comment acheter une première maison?

L’achat d’une maison représente une transaction très importante, surtout lorsqu’il s’agit de la première et que l’on n’est pas certain de pouvoir se le permettre. En effet, le prix moyen des propriétés a grandement augmenté au cours des quinze dernières années. Dans le même souffle, les règles d’accession à la propriété sont devenues plus strictes. Par conséquent, les jeunes ménages ont de plus en plus de mal à obtenir un prêt, mais peuvent tout de même se tourner vers une hypothèque privée.

Une mise de fonds

L’une des premières choses qu’il vous faut pour effectuer l’achat d’une propriété, que ce soit une maison ou un condo, c’est une mise de fonds équivalant à un certain pourcentage de la propriété convoitée.

La mise de fond minimale exigée par les prêteurs est de 5% du prix de vente pour un immeuble de 1 à 2 logements occupé par les  propriétaires, une assurance hypothécaire de type SCHL ou Genworth sera requise pour tous les prêts avec moins de 20% de mise de fond. Puisque la mise de fonds ne peut pas faire l’objet d’un prêt, quel qu’il soit, vous devez piger dans vos économies.

Grâce au Régime d’accession à la propriété (RAP), par exemple, il est possible de retirer jusqu’à 25 000 $ d’un REER afin d’acheter une première propriété. Il faut toutefois rembourser cette somme dans les 15 années suivantes. Certaines villes, comme Montréal, proposent également des programmes municipaux afin de faciliter l’accession à la propriété.

Si vos économies ne sont pas suffisantes ou que vous n’avez pas de REER, un autre moyen d’avoir une mise de fonds est d’obtenir un don d’un proche, à la condition, bien sûr qu’une personne soit prête à vous faire ce don!

La capacité d’emprunt

Les institutions bancaires vous accordent un prêt hypothécaire en fonction de votre capacité d’emprunt. Celle-ci est calculée à partir de vos revenus, des dettes que vous avez déjà contractées, de votre cote de crédit et de la somme à votre disposition pour la mise de fonds. À partir de ces données, la banque vous proposera, si elle juge que vous êtes admissible à un prêt hypothécaire, une préautorisation.

Malheureusement, un prêt préautorisé n’est pas un contrat coulé dans le béton. À tout moment, la banque peut retirer son offre et vous refuser le prêt, parce qu’elle estime que vous constituez un risque trop élevé. Entre temps, si vous avez déjà fait une offre d’achat qui a été acceptée, cela peut vous couper l’herbe sous le pied!

Un prêt hypothécaire privé pourrait alors représenter la meilleure solution qui s’offre à vous. Bien sûr, le taux d’intérêt d’un prêt privé est plus élevé que celui d’une banque, mais à court ou moyen terme, cela vous permettra de redresser votre dossier de crédit afin d’hypothéquer votre maison auprès d’une banque traditionnelle.

Une hypothèque privée

Chez Clic Hypothèque, nous vous offrons un financement hypothécaire privé souple et à court terme, allant jusqu’à 75% de la valeur de la propriété, afin de vous aider à reprendre pied lorsque les banques refusent de vous prêter l’argent nécessaire pour acquérir votre première propriété.

Nous sommes un prêteur hypothécaire privé proposant des solutions de financement alternatif adaptées à vos besoins. Notre but est de vous aider à réaliser vos rêves tout en vous permettant de redresser votre crédit. Vous pourrez ensuite obtenir une nouvelle hypothèque auprès d’une institution traditionnelle.

514-834-7738
© 2014-2020 | CLIC HYPOTHÈQUE - FINANCEMENT ALTERNATIF | Tous droits réservés