Dois-je hypothéquer ma maison pour faire des rénovations?

Il est normal qu’une propriété se dégrade au fil du temps et qu’elle nécessite des travaux de rénovation après quelques années. Toutefois, pour réaliser ces travaux dans votre maison, vous avez besoin de fonds suffisants pour le faire. Pour les petits projets ou ceux de taille moyenne, le financement par carte de crédit ou par prêt personnel peut tout à fait convenir. Vous pouvez également utiliser vos propres économies si vous avez suffisamment d’argent pour réaliser les travaux qui vous tentent, peu importe leur ampleur.

Par contre, si les travaux prévus sont particulièrement importants, ces moyens de financement pourraient être insuffisants. Ainsi, le financement de vos travaux grâce à votre hypothèque pourrait être une méthode plus appropriée pour arriver à vos fins, que ce soit par le financement à l’achat, le refinancement hypothécaire ou une seconde hypothèque, puisque le taux d’intérêt est plus bas que pour d’autres types de prêt.

Financement à l’achat

Si vous avez l’intention d’acheter une maison et de la rénover, intégrer le financement des rénovations au prêt hypothécaire pourrait être une bonne solution pour vous. Pour cela, il vous faudra bien sûr estimer avec précision les travaux à faire ainsi que leur valeur, puis vous garder une petite marge pour les imprévus.

Si votre objectif est de réaliser un flip, et donc de revendre la maison rapidement après la fin des rénovations, il se peut que les institutions financières traditionnelles soient peu enclines à vous accorder un prêt, puisqu’il s’agit d’une opération risquée. Dans ce cas, un prêteur privé pour hypothèque sera peut-être plus intéressé par votre projet.

Refinancement

Vous pouvez également utiliser la valeur nette de votre propriété afin d’obtenir un financement pour vos travaux. De cette façon, vous pouvez emprunter jusqu’à 80 % de la valeur de votre propriété, moins le solde qu’il vous reste à payer sur votre hypothèque. Le refinancement fonctionne autant auprès d’une banque traditionnelle que d’un prêteur hypothécaire privé.

Par ailleurs, tout comme pour le financement par achat, vous disposerez d’une plus longue période pour rembourser le coût de vos travaux, à un coût d’intérêt plutôt bas. Pendant ce temps, la valeur de votre maison continuera à augmenter, surtout une fois les travaux terminés.

Deuxième hypothèque

Si vous n’êtes pas admissible au refinancement, il vous reste une dernière option, soit celle de contracter une deuxième hypothèque. Celle-ci s’ajoute à la première, mais est accordée par un prêteur différent. Il s’agit donc souvent d’une hypothèque privée basée sur la valeur nette de votre propriété. Vous devez donc rembourser les deux prêts en même temps.

Si un événement survient et vous empêche d’honorer vos dettes, puis que vous recevez un avis de 60 jours, c’est le prêteur de la première hypothèque qui a la priorité pour se faire rembourser une fois la maison revendue. C’est d’ailleurs pour cette raison que le taux d’intérêt d’une seconde hypothèque est souvent plus élevé que celui d’une première hypothèque, pas seulement parce qu’il s’agit d’un prêt privé.

Dans tous les cas, chez Clic Hypothèque, nous saurons vous offrir un financement hypothécaire privé adapté à votre situation. Et cela, en toute discrétion.

514-834-7738
© 2014-2020 | CLIC HYPOTHÈQUE - FINANCEMENT ALTERNATIF | Tous droits réservés